Sélectionner une page

Cet article participe à un événement inter-blogueur initié par le site Habitudes Zen

Les crises de spasmophilie ou la spasmophilie sont toujours très impressionnantes. Ces symptôme touchent des millions de personnes dans le monde entier.

. Ces crises sont dans la plupart du temps impressionnantes, mais jamais dangereuses.

La spasmophilie n’est pas une maladie reconnue dans le monde. Les médecins ne trouvent pas de consensus. Les symptômes et leur diversité rend la spasmophilie difficile à comprendre.

traitement naturel de la spasmophilie

Téléchargez gratuitement votre Ebook :

" Les 7 traitements naturels les plus puissants contre la spasmophilie "

+ en Bonus : Une séance de méditation guidée en mp3 surpuissante pour vous détendre en moins de 10 minutes

 

Connaître les signes d’une spasmophilie

 

Les crises de spasmophilie présentent les plus souvent trois symptômes : fatigue, tétanie musculaire et angoisse. Il existe également comme symptômes :

  • Palpitations cardiaques, battements de cœur ou accélération du rythme cardiaque
  • Transpiration
  • Sensations d’essoufflement ou d’étouffement
  • Douleur ou malaise à la poitrine
  • Nausée ou détresse abdominale
  • Sensation de vertige et d’instabilité
  • Frissons ou sensations de chaleur
  • Fatigue matinale en raison d’un sommeil non réparateur
  • Paresthésie (sensation d’engourdissement ou de picotement)
  • Déréalisation (sentiment d’irréalité) ou dépersonnalisation (être détaché de soi-même)
  • Peur de perdre le contrôle ou de « devenir fou »
  • Besoin fréquent d’uriner

 

3 habitudes pour être zen en cas de spasmophilie

 

Démarrez une respiration profonde

 

La respiration abdominale est facile à effectuer. Voici comment commencer :

 

  • Asseyez-vous les yeux fermés et concentrez-vous sur votre respiration. Prenez une respiration normale de préférence par le nez sans essayer de contrôler votre respiration.

 

  • Ressentez l’air qui passe par vos narines. Placez une main sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine. Prenez une profonde respiration de 4 secondes, retenez ensuite votre souffle 3 secondes puis expirez 4 secondes.

 

  • Concentrez-vous sur votre respiration et oubliez le reste.

 

  • Résistez à la tentation de suivre les différentes pensées au fur et à mesure qu’elles se présentent et concentrez-vous sur la sensation de respiration.

 

  • Répétez cette opération autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que votre esprit se stabilise.

 

Une autre variante est la cohérence cardiaque qui consiste à inspirer 5 secondes, retenir le souffle 1 seconde puis souffler doucement pendant 5 secondes. C’est une méthode prouvée scientifiquement qui a fait ses preuves.

Dans le stress et l’angoisse, la respiration est un paramètre très important.

 

Méditez

 

Le calme est un travail intérieur. Donnez-vous le cadeau de la sérénité et commencez la journée avec 10 minutes de solitude et d’énergie positive. Pensez au calme, à la mesure et à l’esprit ouvert, et votre vie pourrait devenir plus productive et zen.

Au Tibet par exemple la méditation fait partie de la culture du pays. Leur vie est plutôt zen par rapport à modèle occidental.

 

Pratiquez la gratitude

 

Soyez reconnaissant pour que le bonheur vienne à vous, pour soulager votre angoisse et gagner de l’énergie. C’est très simple à mettre en place, il faut que vous soyez conscient de chaque instant et de chaque moment que la vie vous donne. Soyez positif et le positif viendra à vous.

Félicitez-vous de chaque bons moment dans votre vie, que ce soit les petites victoires ou les grandes victoires. La vie est courte et vaut la peine d’être vécue. Être négatif ne vous apportera rien de bon. Plus vous serez négatif et plus attirerez le négatif..

Vivre Zen

Comme je le dis toujours, la vie est belle et elle ne mérite pas qu’on soit négatif mais surtout qu’on en profite à fond. Profitez.

Je vous conseille aussi de lire cet article sur les  12 petits pas pour vaincre votre stress