Bref j’étais spasmophile ( mon histoire qui a été très dure à écrire )

C’est un article très personnel que je m’apprête à écrire.

TEST : ÊTES VOUS SPASMOPHILE ?


Avec ce test Gratuit vous pourrez voir si vous êtes spasmophile ou si vous avez un terrain anxieux.

Ma spasmophilie a commencé au collège, j’ai malheureusement été un élève battu et je gardais tout pour moi pendant des mois et des mois.

Être un enfant battu nous poursuit tout notre vie, que ce soit sur notre confiance en nous ou la peur de se projeter.

Ce traumatisme est donc lié à moi et restera à jamais collé dans ma peau. Je me souviens de toutes ces heures à faire attention à ne pas me prendre de coup, l’angoisse du dimanche soir avant d’aller au collège, le stress de me faire attraper dans la rue.

Bref une dure période de ma vie qui a contribuée sans aucun doute à ma spasmophilie. Je n’en ai jamais parlé et sur ce blog je me permets de me livrer sans honte.

 

Ma première crise d’angoisse

 

Ma toute première crise a été violente et inattendu. 

Je rentrais du lycée et tout se passait bien, j’ai pris place dans le train et là….. impossible de respirer, des fourmis partout, l’impression de mourir. 

Le pire c’était le regard des gens qui se demandaient ce qui se passait mais ne semblaient pas vouloir me venir en aide. Je demande un doliprane a quelqu’un devant moi, je ne sais pas pourquoi un doliprane mais bon. Personne n’en avait.

Je sors du train et je rentre chez moi en expliquant tout à mes parents. Ils appellent le médecin qui m’annonce : tu fais une crise de spasmophilie, rien de grave.

 

Et voilà, je dois me débrouiller avec ça. 

 

Donc a partir de là je me retrouve avec une maladie dont je ne sais rien. Un peu lâcher par mon médecin qui n’explique pas vraiment.

Je ne peux alors que compter sur internet.

Mais internet est assez vicieux car oui on tape un symptôme et on tombe sur des grosses pathologies qui font peur ( cancer, sclérose en plaque…)

Du coup je me sentais encore plus isolé du haut de mes 18 ou 19 ans.

J’ai ensuite obtenu mon baccalauréat malgré mes crises d’angoisses et là c’était le début de l’enfer.

Je me suis retrouvé très vite au chômage car il n’y avait pas beaucoup de postes en comptabilité.

Et je me suis retrouvé isolé chez moi avec mes parents qui ne comprenaient pas vraiment ce qui se passait chez moi

Quand à ma vie amoureuse, c’était le calme plat, qui voudrait d’un homme qui fait des crises d’angoisses, tremble et a peur de tout ? C’était dur dur cette période de ma vie.

J’ai commencé à faire des crises d’angoisses dehors, donc je ne sortais plus, et moins je sortais, moins j’osai sortir, c’est un cercle vicieux, toujours avoir peur de faire une crise d’angoisse.

Ces 2 ans ont été très dur, je me suis reconverti dans le métier d’aide-soignant qui étrangement m’apaisait même si j’étais entouré de malade.

J’ai aussi commencé à comprendre le mécanisme de la spasmophilie et de mes crises d’angoisse. Et c’est à partir de là que j’ai créé la méthode LIFE pour me sortir de la spasmophilie avec mon expérience et les innovations scientifiques.

J’ai alors utilisé des méthodes sur des patients ( personnes âgées ou handicapés….) et j’ai pu voir une baisse significative de leur angoisse. Rien qu’avec des méthodes à faire au quotidien.

Je ne dis pas que le chemin de la guérison est facile, je ne dis pas que ça se fait du jour au lendemain mais la vie vaut le coup d’être vécue.